L’entretien du vélo

Quelques conseils pour l’entretien de votre vélo

Le lavage

L’idéal est de le faire au retour de l’entrainement/course : la boue n’est pas encore sèche, c’est donc plus facile à enlever. Éviter  d’employer un nettoyeur haute pression : l’eau sous pression pénétrera dans tous les roulements (même ceux qualifiés d’étanches) mais il existe des roulements en inox si vraiment vous voulez utiliser ce type d’appareil. Utilisez le jet classique de jardin, un peu d’eau savonneuse (liquide vaisselle). Pour les petits coins : brosse à dents, écrouvillon…
Une fois lavé, éviter de laisser le vélo sécher seul ! Utilisez un chiffon doux, absorbant et propre, sinon vous allez rayer la peinture… idéal pour sécher : la soufflette du compresseur.

La chaîne

Nettoyez à l’eau, séchez au chiffon. Graisser avec un lubrifiant spécifique, l’idéal étant les produits contenant du téflon. Si la chaîne « craque », elle est peut-être pleine de poussières, de sable. Dans ce cas : la démonter, la tremper dans de l’essence, une fois propre, la sécher, puis la lubrifier avec un lubrifiant au téflon.
Elle doit être tendue, suffisamment pour ne pas « battre » mais pas trop : vous ne devez pas avoir de point dur au pédalage ou au rétro-pédalage (dans ce cas elle « tire » sur la roue libre ce qui use prématurément chaîne et les roulements).

Les freins

Dégraissage jante/patins au trichlo ou équivalent  bio et de temps en temps : papier de verre fin (400 ou 600) sur les jantes (sur la zone de contact avec les patins). Ne pas utiliser d’acétone qui risque d’endommager la peinture des jantes.

Les roues libres « classiques »

Elle fait un bruit de craquements : la démonter, la nettoyer à l’essence par trempage. Ensuite vous pouvez la relubrifier par trempage en bain d’huile.

Le moyeu de pédalier(bruit)

Il faut en général démonter les manivelles (extracteur en vente dans les Décathlons) puis les cuvettes du boîtier de pédalier (outil spécifique aussi mais une bonne pince crocodile peut suffire). Pour supprimer les craquements ou grincements : nettoyer les cuvettes et les roulements et graisser le tout (avec une graisse au lithium ou une graisse blanche), si c’est un moyeu avec des roulements scellés, c’est remplacement obligatoire.

Pression des pneus

Variable selon la dimension du pneu et le poids du pilote : de 3.5 à 5.5 bar, en général c’est écrit sur le pneumatique. A surveiller avant chaque utilisation, en effet rouler sous gonflé vous expose aux pincements de la chambre à air  lors de la réception des sauts (et donc crevaison) et le vélo aura un comportement moins sain (le pneu se déformera au pédalage et dans les virages), sans compter la perte de vitesse que cela occasionne.